Sur les traces des Big Five
lion allongé dans la savane

Quand on parle de l’Afrique du Sud, on pense à Nelson Mandela, aux safaris d’Afrique mais aussi aux fameux Big Five. Qui sont-ils et que représentent ces cinq animaux emblématiques d’Afrique Australe ?

Le léopard, l’éléphant d’Afrique, le buffle d’Afrique, le rhinocéros noir et le lion. Ces animaux sont aujourd’hui des symboles pour l’Afrique du Sud. En décembre dernier, nous recevions Jérémy et Anaïs, un jeune et heureux couple qui a décidé de s’offrir l’Afrique du Sud en guise de voyage de Noces. Pourquoi ce choix ? Pour les Big Five ! Férus d’animaux, ils ont eu l’occasion de parcourir l’Afrique du Sud avec pour fil conducteur la rencontre des 5 grands mammifères d’Afrique Australe.

Retour sur leur expérience.

SAT : Anaïs, Jéremy, qu’est-ce qu’évoque les Big Five pour vous ?

Anaïs : Il y a quelque chose de majestueux dans les Big Five. Ils sont fiers et imposants. Depuis petite, je rêve de fouler les terres d’Afrique Australe pour les observer. Autant vous dire que j’étais comme une enfant pendant ce merveilleux séjour en Afrique du Sud.

Jérémy: J’avais 14 ans quand j’ai entendu parler des Big Five pour la première fois. C’était en lisant les vertes collines d’Afrique d’Ernest Hemingway. Il y dépeint l’univers des chasseurs coloniaux qui s’adonnaient à leur passion dans les premières réserves dont l’objectif était de réguler la chasse des peuples locaux. Depuis, je rêve de les rencontrer, ces fameux Big Five dont l’appellation vient de cet ouvrage.

SAT : Racontez-nous votre rencontre avec les Big Five !

Anaïs : Chaque rencontre ou observation de ces animaux a été empreint d’émotions. J’ai été littéralement touchée par leur beauté et perturbée par la rareté de ces bêtes sauvages. Pendant tout notre séjour, on a été accompagné par des rangers qui nous ont appris tout un tas de choses à propos de la savane et de la vie sauvage. Aujourd’hui, seul le buffle d’Afrique n’est pas en voie de disparition. Les quatre autres espèces se font de plus en plus rares. Les réserves privées et les Parcs Nationaux permettent aujourd’hui de maintenir leur population. Je me suis sentie tristement chanceuse de pouvoir les approcher.

Jérémy : J’étais comme un gosse ! Heureux, présent et curieux. Ces moments uniques m’ont ramené au petit Jérémy que j’étais et j’avoue avoir ressenti de la fierté à concrétiser ce rêve d’enfant. Quand on a croisé le chemin d’une famille de léopards, j’étais surexcité ! Ce sont les plus difficiles à observer puisqu’ils se déplacent uniquement la nuit. J’ai eu le sentiment de gagner
le graal.

About Author

client-photo-1
Melissa

Comments

Laisser un commentaire