Sécurité à Cape Town: la ville du Cap est-elle dangereuse ?

Je me rappelle encore de mes recherches internet sur la sécurité à Cape Town avant de prendre mon billet pour m’envoler dans cette ville édénique. À l’époque elles avaient l’effet d’une recherche Doctissimo sur un mal de tête qui aurait mal tourné – vous voyez l’idée ? Aujourd’hui – deux ans de vie d’expatriée en Afrique du Sud après – le temps est au bilan. Alors… Le Cap est-elle une ville dangereuse ? Si vous suivez quelques règles de bon sens, la réponse est non tout simplement. Je vous explique pourquoi, suivez-moi.

Chapman's Peak route panoramique de la péninsule du Cap et ses montagnes.

L’Afrique du Sud c’est aussi des paysages renversants qu’il serait dommage de rater. Crédit photo : Unsplash

L’Origine de l’insécurité en Afrique du Sud

L’Apartheid

L’Afrique du Sud est ce pays aux paysages merveilleux et colorés mais aussi celui d’un plus sombre chapitre de l’Histoire qu’est l’Apartheid, politique de discrimination des populations noires sud-africaines. Abolie en 1991, cette politique de séparation laisse derrière elle des traces dont de fortes disparités entre noirs et blancs malgré les efforts actuels des gouvernements pour combler les erreurs du passé et une nouvelle politique de discrimination positive.

Habitants de townships : les premières victimes de l’insécurité

Le lourd passé historique de ce pays a créé de fortes inégalités en regroupant les plus défavorisés dans les bidonvilles en dehors des villes, appelés townships. En conséquence la violence, notamment entre gangs, est principalement concentrée dans ces zones délaissées par les forces de police où persistent une forte pauvreté.

Quel impact sur la sécurité des touristes au Cap ?

Les premières victimes de l’insécurité en Afrique du Sud sont donc malheureusement les résidents de ses quartiers défavorisés des townships. Mais cela, les forts pourcentages de criminalité du pays ne vous le disent pas. En d’autres termes ; à moins que vous vous rendiez dans ces quartiers seul la nuit il y a très peu de chance qu’il vous arrive quelque chose.

Victoire de Nelson Mandela, l'homme qui mis finà l'Apartheid

Nelson Mandela est l’homme qui mis fin à l’Apartheid mais de nombreuses inégalités persistent. Crédit photo : Walter Dhladhla

Géographie de la sécurité en Afrique du Sud :

Inégale en fonction de la région visitée 

En Afrique du Sud, certaines régions sont considérées plus dangereuses que d’autres. Johannesburg et Durban sont encore des villes parfois insécuritaires où il est nécessaire de se renseigner en amont sur les quartiers à éviter et les quelques règles de base avant de les visiter auprès de votre agent de voyage. De nouveau cela est relatif et si vous suivez les instructions de vos experts du voyage alors votre découverte du pays de Joburg au Cap se fera sans le moindre tracas.

Feu vert pour le Cap – Kruger – Route des Jardins

Mais quant au Cap, ses vignobles, la Route des Jardins, des Baleines ou encore la région du Kruger : feu vert absolu ! Très touristique, ces régions sont les moins dangereuses du pays.

Focus sur la sécurité dans la ville du Cap

Mais comme n’importe quelle grande ville du monde, celle que l’on surnomme affectueusement la Cité Mère a sa liste de bons et de moins bons quartiers. J’aime répéter à mes amis ou ma famille qui viendrait à me poser la question de l’insécurité au Cap que … je me sens davantage en sécurité ici qu’à Paris. Si, si, je vous le promets. Avec quelques règles simples de sécurité qu’il faut de nos jours appliquer à toutes les villes du monde, vous vous assurerez un voyage sans tracas. Je vous livre dans cet article tous mes apprentissages de ces dernières années.

Vous voilà rassurés ?

Agent de sécurité CCID de la ville du Cap

N’oubliez pas que dans chaque rue du Cap se trouve le plus souvent un agent de sécurité de la ville ! Crédit photo : Unslpash

Quelques règles de bon sens spécifiques au Cap

RÈGLE 1 : Règle d’or : tu ne marcheras pas seul de nuit dans la ville. Tous les coins de Cape Town ne sont pas dangereux mais à pied vous pouvez rapidement passer d’un quartier à l’autre sans vous en rendre compte. Dans le doute : les ubers vous emmèneront partout pour une très modeste somme d’argent une fois la nuit tombée.

RÈGLE 2 : Portez une attention toute particulière sur les axes de la fête comme Long Street, Bree Street et Kloof Street le soir tombé : les pickpockets profitent de l’ébriété des fêtards alcoolisés. Attention également lors du « First Thursday », moment festif où chaque premier jeudi du mois les galeries et musées de la ville sont ouverts et gratuits, l’occasion d’aller également partager quelques verres entre amis. Les pickpockets sont friands de ce type de rassemblements souvent bien arrosés.

RÈGLE 3 : Renseignez-vous sur les quartiers où être vigilant. Woodstock, le City Bowl et Observatory sont des quartiers vibrants et en pleine évolution mais il est important de rester alerte lorsque vous vous y promenez. Même de jour.

RÈGLE 4 : Partez en randonnées en groupe, avec un portable chargé et sans objets de valeurs. Lion’s Head et Table Mountain ne sont pas concernées par les problèmes de sécurité ; très touristiques vous rencontrerez toujours du monde lors de votre ascension.

RÈGLE 5 : Ne pas visiter le township de Khayelitsha seul et de nuit ; préférez les agences qui organisent des visites encadrées d’un guide. Demandez conseils à votre conseiller South African Travellers.

RÈGLE 6 : Conduisez avec vos portes verrouillées et ne traversez pas les townships avec votre voiture de location. Ne pas vous arrêter sur la N2, autoroute qui longe les township de la ville du Cap.

RÈGLE 7 : Évitez de porter des objets de valeur trop tape à l’œil.

RÈGLE 8 : Soyez sur votre garde au moment de retirer de l’argent à un distributeur et refuser l’aide de ceux qui souhaiteraient vous assister dans votre opération de retrait.

RÈGLE 9 : Si interaction avec les enfants mendiants : offrez leur de la nourriture plutôt que de l’argent.

RÈGLE 10 : Dans le cas d’une agression : donner vos objets de valeurs sans résister.

Quelques mythes infondés sur l’insécurité : le vrai du faux

En plus de vous partager ces quelques conseils simples pour vous assurer un voyage en toute sécurité. Voici la liste des mythes infondés sur l’insécurité au Cap que l’on m’a souvent partagé.

« Les ubers ne sont pas safe »

Faux. En réalité les ubers sont le mode de transport le plus sécuritaire du Cap puisque les chauffeurs sont répertoriés et suivi par la plateforme comme partout ailleurs dans le monde. Il ne m’est jamais arrivé en 2 ans de vie au Cap la moindre mauvaise expérience avec un chauffeur uber, le plus souvent adorables. Je recommande également Taxify pour des tarifs encore plus compétitifs et un service de qualité.

« Il est dangereux de conduire le long de la N2 »

Faux. En réalité il est dangereux de vous arrêter le long de la N2, autoroute qui longe les townships de la ville du Cap pas de l’emprunter – mais à vrai dire, qui aurait cette drôle d’idée ? La N2 est la route qui relie l’aéroport au centre-ville, l’emprunter à bord d’un uber ou de votre voiture de location n’est pas dangereux mais nécessaire.

« Cape Town est une ville dangeureuse »

Faux de nouveau. Cape Town est une ville. Et comme toute ville il faut suivre des règles de sécurité simples pour s’assurer un séjour sans tracas. Voilà pour la conclusion.

Manchot du Cap sur la plage de Boulders en Afrique du Sud

En suivant ces quelques conseils simples vous pouvez profiter de vos vacances les yeux fermés. Crédit photo : Unsplash

Vous avez des questions ? On serait ravi d’y répondre chez South African Travellers, laissez les nous en commentaires ! Si je m’étais tenu à mes recherches hasardeuses sur Internet d’il y a plusieurs années je ne serai jamais venue m’installer ici, à la pointe du continent dans celle que j’aime désormais appeler la plus belle ville du monde. Voilà pourquoi aujourd’hui plus que jamais il est important pour moi de mettre à disposition les apprentissages de ma vie d’expatriée pour vous rassurer.

À très vite de ce côté du monde !

2 commentaires

  1. Avatar Marie-Emmanuelle sur juillet 27, 2019 à 5:49

    Salut, je suis une canadienne de 22 ans. je pars m’installer bientôt au Cap pour plusieurs mois. Je me demandais si vous aviez des conseils quant aux vaccins et aux assurances que je devrais prendre avant mon départ. Si par le fait même vous avez des recommandations sur des petits restos, musées ou bar à me faire, cela serait très apprécié. Au plaisir d’avoir de vos nouvelles.

    Merci

Laissez un commentaire





Envoyez-nous un whatsapp
Appelez-nous
Envoyez-nous un mail